À compter de ce mercredi 9 juin 2021, fin des motifs impérieux, le nombre de passagers devrait augmenter entre la France hexagonale et la Martinique avec certaines conditions toutefois. Les compagnies aériennes s'adaptent à la situation, les plans de vols sont renforcés pour faire face à la demande. 

Les professionnels de l’aérien redoutent un grand embouteillage cet été dans les aéroports européens, avec des flux de voyageurs revenant en nombre qui risquent d’être étranglés par la « multiplicité des contrôles ».

La compagnie aérienne Air France proposera cet été à Paris jusqu’à 98 vols par semaine vers les Antilles, les Caraïbes, La Réunion et la Polynésie française.

Au premier trimestre 2021, le trafic passager à l’aéroport du Lamentin chute à 213 073 personnes, contre 513 379 passagers à la même période en 2020 (soit une baisse de 58,5 %), transit inclus. Sur le seul mois de mars 2021, une baisse de 72,1 % du trafic passager est enregistrée par rapport au mois de mars 2020. La principale raison de cette chute est....

 

Après avoir été compagnie de lancement de l’A350-1000 en France en décembre 2019, la compagnie antillaise spécialiste des Caraïbes a vu son deuxième exemplaire immatriculé F-HTOO (MSN482) quitter les installations d’Airbus à Toulouse le 7 juin 2021, pour rejoindre celles de Sabena Technics à Bordeaux. Cet A350-1000 avait opéré son vol inaugural il y a un mois ; comme le premier (MSN065 immatriculé F-HMIL, pas utilisé actuellement mais que l’on peut visiter virtuellement), cet A350-1000 sera configuré par Air Caraïbes pour accueillir dans sa cabine Airspace 24 passagers en classe Affaires Madras, 45 en Premium Caraïbes et 360 en Economie Soleil (429 sièges au total).